Boukhara : ville sainte et marchande

mai 22, 2017

Boukhara : ville sainte et marchande

Située sur la Route de la Soie, Boukhara est l’une des villes les plus anciennes en Asie centrale, voire dans le monde. Elle remonte à plus de 2000 ans. Riche en histoire, la ville accueille un grand nombre de visiteurs chaque année, y compris les vacanciers et les touristes. Si elle a été connue comme un centre culturel et économique de l’Asie centrale auparavant, elle est désormais devenue une ville sainte et marchande.

Boukhara, une vieille ville très riche

Se trouvant dans le sud-est du désert de kyzyikoum, Boukhara fait partie des plus anciennes cités de l’Asie centrale. La distance qui la sépare de Samarkand, qui est l’autre vieille cité de la région est de 230 km. Pour son histoire et ses architectures, Boukhara est devenue une ville touristique. Ce sont ses mosquées, ses mausolées et ses medersas qui en font une véritable ville musée. Grâce à son patrimoine historique et culturel, elle attire surtout les touristes provenant des quatre coins du monde. Boukhara est connue comme la plus vieille ville de l’Asie centrale. Si elle était le plus grand centre culturel de cette dernière du IXe au XVIe siècle, elle est la capitale de la région du XVIe siècle à 1920.  Elle présente de nombreux trésors, parmi lesquels figurent ses 120 madrasas et ses 360 mosquées. Elle est considérée comme une ville sainte. Etant l’une des villes incontournables en Ouzbekistan, Boukhara vous propose un séjour alliant découverte et plaisir. Parmi les endroits que vous ne devez pas manquer figurent la place royale Poi-Kalian remarquables avec ses mosaïques multicolores, la mosquée Balo-Khaouz, le minaret Kalian datant du XIIe siècle, les coupoles marchandes et le Tchor-Minor qui est l’ensemble de quatre minarets se trouvant à l’extérieur de la ville. Pour pimenter votre séjour, pensez également à visiter le palais des derniers rois de Boukhara et le parc de Samanide. A noter que ce dernier est un espace verdoyant abritant le plus ancien monument de la ville datant du IXe siècle.

A savoir sur la vie marchande de Boukhara

En plus d’abriter de nombreux monuments et sites touristiques, Boukhara est aussi réputée pour sa vie marchande. Presque la majeure partie de la ville présente des marchands d’étoffes et de céramiques. Quand vous êtes à Boukhara, vous allez ainsi faire des rencontres avec les vendeurs de la ville, qui sont les mieux rodés et les plus efficaces du pays. Vous allez aussi admirer les traditionnels cheap cheap, good prince et look look qui ponctue le passage du moindre faciès occidental. Le quartier marchand se trouve à un carrefour après les medersas d’Olougbed et d’Abdulaziz Khan. Depuis que la vieille ville a été classée, il est interdit de construire une architecture moderne dans son enceinte. Outre ses édifices pris individuellement, la ville est prisé pour l’ensemble de son paysage urbain qui démontre le niveau élevé de l’urbanisme et de l’architecture qui ont été inaugurés par la dynastie chaybanide.

Copyright © 2017 Voyage In. | Siège social - 12 Quai Duguay Trouin, 35 000 Rennes | 02.99.54.24.56 | info@voyagein.fr